Franck-Ledoux

BIENVENUE AU CLUB HOMÉO

Voilà plus de 30 ans que notre ami le docteur Gérard Guéniot créa, au travers du Groupe de Recherche d’Etude et d’Applications Thérapeutiques (GREAT), le Club Homéo et ses réunions du jeudi soir sponsorisées par un laboratoire de médecine naturelle.

Notre devise est simple : comprendre l’homme pour le soigner sans nuire. Tous thérapeutes : médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes, ostéopathes, sages-femmes, naturopathes et d’autres encore, y enrichissent et partagent leurs connaissances sans tabou.

Le succès du Club Homéo est tel qu’il a même traversé les frontières européennes.

Venez nombreux écouter les conférences animées par des ténors, et échanger autour d’une table conviviale.

Dr Franck Ledoux

ACCES RAPIDE
planning

LE PLANNING

Connaître le planning de l’année

compte rendu

LES COMPTES RENDUS

Accéder à la synthèse des précédentes réunions

inscription

L'INSCRIPTION

S’inscrire à la prochaine réunion

actualité

L'ACTUALITÉ

Voir les dernières lettres d’informations

LETTRE D'INFORMATION OCTOBRE 2021 :

Vous connaissez tous la puissance de l’effet Placebo. Si à votre prescription vous y ajoutez votre puissance de persuasion sur l’effet bénéfique attendu, le résultat sera décuplé. On a même constaté que la couleur, le prix, le nom du comprimé pouvait avoir un impact sur le résultat. Cet effet placebo correspondrait à 30 à 70% du résultat obtenu !

Mais l’effet inverse moins connu, l’effet Nocebo, n’en est pas moins puissant.

Et en tant qu’homéopathe, on est bien placé, puisque nos patients sont souvent « obligés » de prendre un médicament qu’il redoute et en font souvent tous les effets secondaires d’autant plus qu’ils sont maintenant bien écrits sur les notices. Effet encore grandement amplifié par les réseaux qui peuvent s’avérer maléfiques dans ce cadre. Deux exemples vont illustrer cet effet Nocebo.

Premier exemple démonstratif, le changement d’excipient du Levothyrox® qui s’est très mal passé en France …alors qu’il s’était bien passé en Suisse ! Souvenez vous de vos patients complètement déstabilisés et qui trouvaient tout d’un coup l’explication à tout leurs symptômes et leur mal être.

Le deuxième exemple non moins démonstratif, nous le vivons actuellement, le fameux Vaccin antiCovid. Forcer des gens à se faire vacciner alors qu’ils sont convaincus (à renfort d’arguments internet) du caractère nocif de ce vaccin, vous avez là le mélange détonnant pour décupler les effets secondaires de ce vaccin. On croirait même à une expérimentation voulue sur l’effet Nocebo. Et je serai vraiment curieux de savoir le pourcentage d’effets secondaires entre les vaccinés « volontaires » et les vaccinés « obligés ».

En conclusion, pour ou contre le vaccin n’est donc pas le problème. Mais celui-ci ne devrait être administré qu’aux personnes qui l’acceptent sans contrainte. Bref, je suis pour la liberté de vaccination.

Et en deuxième conclusion, remarquons le pouvoir extraordinaire de notre cerveau, mais à double tranchant : bonifiant (optimiste, j’écoute le message de mon corps, je me remets en question, je crois en mon thérapeute, je me rééquilibre, je guéris) ou maléfique (pessimiste, c’est de la faute des autres, il n’y a pas d’issue, je n’ai pas confiance en mon thérapeute, je me sens agressé, je m’aggrave).

Restons donc positif !

LETTRE D'INFORMATION OCTOBRE 2021 :

Vous connaissez tous la puissance de l’effet Placebo. Si à votre prescription vous y ajoutez votre puissance de persuasion sur l’effet bénéfique attendu, le résultat sera décuplé. On a même constaté que la couleur, le prix, le nom du comprimé pouvait avoir un impact sur le résultat. Cet effet placebo correspondrait à 30 à 70% du résultat obtenu !

Mais l’effet inverse moins connu, l’effet Nocebo, n’en est pas moins puissant.

Et en tant qu’homéopathe, on est bien placé, puisque nos patients sont souvent « obligés » de prendre un médicament qu’il redoute et en font souvent tous les effets secondaires d’autant plus qu’ils sont maintenant bien écrits sur les notices. Effet encore grandement amplifié par les réseaux qui peuvent s’avérer maléfiques dans ce cadre. Deux exemples vont illustrer cet effet Nocebo.

Premier exemple démonstratif, le changement d’excipient du Levothyrox® qui s’est très mal passé en France …alors qu’il s’était bien passé en Suisse ! Souvenez vous de vos patients complètement déstabilisés et qui trouvaient tout d’un coup l’explication à tout leurs symptômes et leur mal être.

Le deuxième exemple non moins démonstratif, nous le vivons actuellement, le fameux Vaccin antiCovid. Forcer des gens à se faire vacciner alors qu’ils sont convaincus (à renfort d’arguments internet) du caractère nocif de ce vaccin, vous avez là le mélange détonnant pour décupler les effets secondaires de ce vaccin. On croirait même à une expérimentation voulue sur l’effet Nocebo. Et je serai vraiment curieux de savoir le pourcentage d’effets secondaires entre les vaccinés « volontaires » et les vaccinés « obligés ».

En conclusion, pour ou contre le vaccin n’est donc pas le problème. Mais celui-ci ne devrait être administré qu’aux personnes qui l’acceptent sans contrainte. Bref, je suis pour la liberté de vaccination.

Et en deuxième conclusion, remarquons le pouvoir extraordinaire de notre cerveau, mais à double tranchant : bonifiant (optimiste, j’écoute le message de mon corps, je me remets en question, je crois en mon thérapeute, je me rééquilibre, je guéris) ou maléfique (pessimiste, c’est de la faute des autres, il n’y a pas d’issue, je n’ai pas confiance en mon thérapeute, je me sens agressé, je m’aggrave).

Restons donc positif !

L'ÉQUIPE
Franck Ledoux

Franck Ledoux

Président du club homéo
Médecin homéopathe acupuncteur phytothérapeute

Pierre Tondelier

Pierre Tondelier

Médecin homéopathe acupuncteur phytothérapeute

Anne Sophie Dussart

Anne-Sophie Dusart

Assistante au secrétariat du Club Homéo – Ostéopathe énergétique, Audiologie, Couleur thérapie

Mado Guéniot

Mado Guéniot

Secrétaire et Trésorière du GREAT